Mathématique de l’élection,

Étrange sensation, que de partir ainsi dans l’inconnu. Quand on mène un projet, on évalue facilement ses chances de réussite. On y va confiant si l’on se sent bien préparé, plein de doutes quand le contexte est défavorable. Dans une élection, on ne peut se raccrocher à rien, l’électorat décide. Et bien malin qui saurait dire ce que pensent les électeurs. Ce serait trop facile.

Étrange dépouillement. 491 votants, 78 % de participation tout de même, ce qui prouve que le débat a passionné les habitants. Ces 491 votes ont été répartis en 5 grandes enveloppes. Alors que l’on aurait pu croire que les voix seraient réparties dans chaque enveloppe, nous renseignant ainsi sur une tendance. La réalité a chaque fois été différente.

La première enveloppe dépouillée, nous a été assez favorable, presque chacun d’entre nous était crédité d’entre 50 et 60 voix.

La deuxième a douché notre enthousiasme puisque presque tous, nous avons chuté de 15 voix.

La troisième enveloppe nous remettait à égalité avec la liste « Ensemble pour la Chapelle en Vercors ».

Et puis, dans les deux dernières enveloppes, si les mystères des votes sont restés entiers, les mathématiques elles furent implacables. J’ai toujours détesté les maths…

Alors que nous avions pu espéré être six après le dépouillement de la troisième enveloppe, seuls Annette, Mélanie et Pascal passaient finalement la barre des 241 voix pour être élus au premier tour. Nous sommes passés tour à tour de l’enthousiasme à la douche froide au gré de l’écriture des résultats. Comme la démocratie peut-être cruelle !

Moment de flottement, fatigue après cinq heures et demi d’un interminable dépouillement (merci au passage aux 8 qui ont eu la patience de compter les bulletins), choc aussi. Les résultats une fois affichés, la salle s’est vidée rapidement, nous laissant quelques-uns, désemparés, dans l’attente d’une annonce officielle, ou au moins d’une lecture des résultats qui n’est jamais venue…

Bilan des courses : Mélanie, Annette et Pascal sont élus avec 9 candidats de la liste « Ensemble pour la Chapelle en Vercors ». Dans une semaine, au deuxième tour, il reste 3 places à prendre. Plus nombreux seront les élus de notre groupe, plus facile sera la tâche de porter la démocratie participative à la Chapelle en Vercors.

Dimanche soir prochain, un nouveau et passionnant chapitre de notre histoire va s’ouvrir où il y aura tant de choses à découvrir et tant de domaines à explorer :

  • Nous adapter avec intelligence à la donne issue des élections.
  • Surtout, continuer ce travail collectif, cette dynamique superbe qui nous a tant fait grandir et progresser, autour de ceux d’entre nous qui seront élus.
  • Faire naître un collectif d’habitants motivés pour participer à la vie de la commune.
  • Nous tourner vers les communes voisines et tout ce réseau des mouvements citoyens qui ont émergés à l’occasion de ces élections municipales.

Au départ de notre réunion à tous, la question s’est rapidement posée d’un collectif force de proposition ou d’une liste aux municipales. L’aventure des élections semble nous laisser un peu au milieu du gué.

Pour autant, la plupart d’entre nous a dépassé le seuil des deux cents voix, soit au total 40 % des suffrages exprimés. Bien mieux que n’importe quel Président de la République au premier tour de son élection ! Preuve s’il en était que les habitants de la Chapelle sont ouverts aux idées nouvelles.

Une étape est franchie. Ce serait mentir de dire que nous n’en sortons pas un peu sonnés. Pour autant, les six années à venir s’annoncent passionnantes, les sentiers de la démocratie participative restent à défricher. Quelques-uns d’entre nous auront la lourde tâche de porter notre expérience et nos outils au sein du conseil municipal.

L’avenir sera forcément fécond, il y a tant de nouvelles pistes à explorer.

Eric Charron

La Chapelle en Vercors

Le 16 mars 2020